IOT ! Moi Aussi ! Moi Aussi ! Euh mais j’en fais quoi?

Avant toutes choses qu’appelle-t-on IOT ?

L’Internet Of Things (ou “objet connectés” en français) fait référence à tous les objets qui peuvent enregistrer et transmettre de l’information sur leur utilisation et leur environnement.

Pourquoi faire de l’IOT ?

La possibilité de rendre les objets connectés va permettre aux entreprises d’améliorer des services et produits existants ou d’en créer de nouveaux en maîtrisant davantage leurs écosystèmes.

Comment rendre un objet connecté ?

Un objet peut être

  • soit directement connecté en y incluant nativement des capteurs et des technologies permettant de récupérer et de transmettre de l’information.
  • Ou alors  être indirectement connecté via l’utilisation d’un autre objet qui lui l’est. Exemple : Une application développée par Axa permet via un smartphone de récupérer et de restituer un certain nombre d’informations sur la manière de conduire des utilisateurs (leur vitesse comparée à celle du trafic, leur type de freinage etc…) et ainsi rendre indirectement le véhicule connecté.
Quoi faire concrètement avec les données issues de l’IOT ?

L’utilité des données issues de l’IOT peut se retrouver dans de nombreux domaines dont voici quelques exemples :

  • La Santé
    De nombreux objets tels que les bracelets mais aussi les tee-shirts sont “rendus connectés” afin de récupérer un certain nombre de métriques sur l’état de santé de l’utilisateur (rythme cardiaque, etc.). L’analyse de ces données va permettre de connaître l’état de santé de l’utilisateur mais aussi d’anticiper des événements comme le risque d’infarctus. Plus d’infos sur le sujet ici: http://www.laprovence.com/article/edition-marseille/4291122/le-tee-shirt-connecte-qui-peut-sauver-des-vies.html
  • Les voitures et assurances
    Les véhicules connectés peuvent permettre de mieux comprendre et connaître le comportement des utilisateurs afin d’adapter automatiquement l’assurance à l’utilisation. Par exemple un conducteur qui conduit “bien” ou “peu” paiera automatiquement moins cher son assurance auto.
    Assurance direct le propose déjà : lien
  • La maintenance prédictive
    L’ajout de capteurs sur une chaîne de production par exemple, peut permettre de mieux comprendre le fonctionnement des machines et de mettre en place des modèles pour prédire, et ainsi anticiper, leurs défaillances. Optimiser la maintenance de ses machines de production va permettre aux entreprise d’éviter de produire plus que nécessaire ce qui est fait aujourd’hui afin de compenser les pertes qui ont lieux à cause des pannes.
  • Le sport
    Durant la course à pied par exemple, les bracelets connectés ou applications vont récupérer un certain nombre d’informations sur la personne qui le porte (rythme cardiaque, distance parcourue, niveau général, etc.). L’analyse de ces données peuvent permettre de proposer automatiquement des plans d’entraînement personnalisés au vue du niveau du moment et des objectifs. Comme par exemple l’application https://www.runtastic.com/fr/
  • La sécurité
    Actuellement de nombreux projets consistent à analyser en temps réel les vidéos et le son envoyées par des caméras de sécurité et des capteur afin de repérer les situations à risque (violence, vol, etc.) dans les métros. Des actions peuvent lancer automatiquement un certain nombre d’actions (blocage des portes, appels de la police etc….).
  • Les animaux et plantes connectés
    Oui, Oui vous avez bien lu! Même les animaux et les plantes ont le droit d’être high-tech. De nombreux objets sont mis en place notamment pour connaître leur état de santé et/ou monitorer leurs performances et adapter leurs entraînements (pour les chevaux notamment). Cela est d’autant plus intéressant dans ce cas là, car un être humain comprend difficilement le langage d’une plante ou d’un animal. Plus d’exemples ici : https://www.objeko.com/animaux/ iot - illu
Ce à quoi il faut faire attention quand on se lance dans L’IOT?

Voici quelques points auxquels il faut faire attention quand l’on souhaite lancer un projet IOT

  • Le coût d’acquisition des données
    Quand une société crée un objet connecté, elle prend à sa charge la liaison de cet objet avec internet et cela peut très rapidement rendre la facture de maintenance très salé. Une astuce consiste à ne pas rendre un objet directement connecté mais de proposer une application qui va le rendre indirectement connecter (comme l’application d’axa récupère des informations sur la conduite). Cela permet à l’entreprise notamment d’économiser les coûts d’Internet car c’est le consommateur qui supporte cette charge, mais aussi de simplifier la mise en place. Connecter un objet coûte cher notamment la liaison web nécessaire pour que l’objet puisse envoyer diverses informations. L’astuce actuellement utilisée est de mettre en place une application mobile et non de rendre directement l’objet connecté via l’ajout de capteur intégré Cela permet à l’entreprise notamment d’économiser les coûts d’Internet car c’est le consommateur qui supporte cette charge, mais aussi de simplifier la mise en place.
  • La valeur ajoutée
    Rendre une fourchette connecté est une idée qui peut sembler fun mais est-ce vraiment utile ?
  • La volumétrie des données
    Plus un objet est utilisé plus celui-ci va générer de données et l’on va très vite se retrouver dans une problématique de Big Data avec tout ce que cela implique au niveau méthodologique et technologique. Pour rappel voici un petit article sur le sujet. ici
  • La disparité des données
    Les données peuvent être issues de plusieurs systèmes et avoir des formats très variés (texte, vidéo, json, etc…) ce qui peut complexifier les analyses.
  • Le traitements en temps réel
    Des objets connectés peuvent être amenés à restituer et récupérer des informations qui doivent être traitées en temps réel. Tout comme la problématique de big data la maîtrise des architectures et des technologies temps réel est nécessaire. Pour rappel voici un petit article sur le sujet. ici
  • La sécurité et confidentialité des données
    Plus on récupère et stocke d’informations sur des individus plus on a un devoir envers eux de les sécuriser voir de les anonymiser d’autant plus quand les données récupérées porte sur la santé des utilisateurs.
Conclusion :

Nous espérons que cet article vous aura permis d’y voir un peu plus clair sur ce qu’est l’IOT et que cela vous a peut-être donné des idées :)

Article écrit par Anne-Sophie LAUGIER et Louis-Baptiste FRANCE

Laisser un commentaire